40aine – Semaine 4 : l’impact du confinement sur notre moral

La troisième semaine de confinement terminée, la quatrième commence et avec elle de nombreuses interrogations. C’est tout à fait normal ! Retour sur les différentes étapes du confinement et de son impact sur notre moral.

Jours 1 à 7 de confinement
C’est le temps nécessaire pour comprendre ce qui est en train de se passer, accuser le coup et réaliser à quel point Mr. Covid va affecter nos vies. On est connecté en continu à tous les médias à l’affût de nouvelles annonces du Conseil Fédéral.

Jours 8 à 14 de confinement
C’est le moment de passer de la réaction à l’action ! Pas le temps de trop réfléchir, les écoles/crèches sont fermées, il faut trouver comment occuper les enfants et, en parallèle, ”travailler”. On se dit que ça va le faire.

Jour 9 de confinement
On réalise que ça ne va pas le faire du tout !

Jours 14 à 21 de confinement:
On a épuisé le stock d’idées d’activités partagées par d’autres mamans sur les réseaux sociaux. On a fait l’expérience du savon magique qui chasse les microbes, une charte de confinement, des coloriages, des puzzles, des cabanes, des gâteaux, des balades en campagne, du yoga, des exercices pour l’école bref on est à bout… D’idées.

Jour 22 de confinement:
La quatrième semaine de confinement commence. Quatrième, déjà ? Maintenant qu’un rythme de croisière s’est installé et que toute la famille a pris ses nouvelles marques, place à la réflexion, aux doutes et à ce sentiment terrible qu’est l’incertitude. Combien de temps Mr. Covid va rester ? Quelle sera la vie après son départ ? Des questions que l’on préfère laisser en suspens pour l’instant.

Vous l’aurez compris, ces montagnes russes émotionnelles sont inévitables, normales et saines. N’essayez pas de les contrôler, au contraire, acceptez-les. Gardez surtout en tête qu’il y a du positif à tirer de chaque situation.

Pour vous le prouver, regardez la vidéo ci-dessous. Nous avons échangé avec Rebeca qui a accouché il y a quelques semaines de Numa aux HUG en plein covid. Grâce ou à cause du confinement (question de point de vue), son mari est à la maison et profite d’un congé paternité longue durée qu’il n’aurait jamais eu en temps normal.

On pense fort à vous, vous êtes fortes !

Elsa & Natalie
#sharingiscaring

Précédent
Suivant