Sarah (36 ans), Benjamin (36 ans), Tao (4 ans) & Damian (2,5 ans)

La Saint-Valentin, fête des amoureux célébrée ou détestée mais que nous avons utilisée chez MotherStories comme prétexte pour lancer notre première « Couple Story ». Les heureux élus de ce nouveau format inédit s’appellent Sarah et Benjamin, rencontrés par hasard chez East Side Café et pour qui nous avons eu un vrai coup de coeur. Ils ont accepté, en toute transparence, de partager avec nous leur vie mouvementée de jeunes parents et leur vie de couple bien souvent passée en deuxième voir en troisième plan. Alors comment trouver un équilibre entre la chair de sa chair et son cher ou sa chère et tendre ? Telle est la question ! Découvrez leur histoire. Et vous, quelle est la vôtre ?

Sarah, Benjamin, pouvez-vous vous présenter en quelques mots chacun ?

S: Ma mère est française, mon père mexicain. Je suis née dans un village de surfeurs à Puerto Escondido au Mexique et grandi entre là-bas et ici. Je travaille à 100% pour une holding immobilière depuis 2 ans où je suis assistante de direction. J’ai rencontré Benjamin, le père de mes enfants, il y a 6 ans à Grésy-Sur-Aix.

B: Je viens de Mâcon, en France. J’ai joué professionnellement au basket pendant 15 ans avant de faire de la télévision. J’ai rejoint Sarah à Genève il y a 6 ans. Une sédentaire vs un nomade, logique que ce soit moi qui bouge (sourire).

Quelles langues parlez-vous à la maison ?

S: Espagnol

B: Français & Anglais

Sarah, te sens-tu plus maman française ou mexicaine ?

Clairement mexicaine (rires) ! Je suis très fusionnelle avec mes enfants. J’ai allaité Tao pendant 2,5 ans et je suis en train de faire la même chose pour Damian qui, en plus, dort avec nous et réclame le sein 3 fois par nuit. Ce n’est vraiment pas l’idéal pour notre couple qui passe en deuxième plan depuis 4 ans mais c’est très important (presque viscéral) pour moi.

Arrivez-vous tout de même à vous retrouver à 2 de temps en temps ?

B: On déjeune tous les jours ensemble car les enfants sont à la crèche sinon on se retrouve le soir quand ils dorment. Maintenant qu’ils grandissent, les choses vont et doivent changer.

Comment décririez-vous l’autre en tant que parent ?

B: Sarah est une mère aimante, douce et très maternelle, parfois trop (sourire).

S: Ben est un vrai papa poule. Très présent, il joue énormément avec ses fils. Je peux compter sur lui à 100%. Quand Tao a eu 4 mois, je suis retournée travailler et Ben s’est occupé de lui full time pendant 1 an. Comme je l’allaitais au sein exclusivement (impossible de lui faire prendre un biberon), Ben venait sur mon lieu de travail plusieurs fois par jour pour que je puisse le nourrir. C’est vraiment un super papa.

Quel est votre style d’éducation ?

B: Malgré un cadre et des limites je dirai qu’on est plutôt cool.

S: On les laisse autant que possible explorer par eux-mêmes, les rendants curieux à travers les voyages, la nourriture, l’ouverture à l’autre et aux différentes cultures.

Quelle est une journée type chez vous ? Qui fait quoi à la maison ?

S: La semaine, Damian se réveille à 6h du coup tout le monde se cale sur son rythme. Je me prépare pendant que les enfants jouent et que Ben prépare le petit-déjeuner. A 8h15, je pars et c’est Ben qui amène les enfants à la crèche avant de les récupérer en fin de journée. Le weekend par contre, on fait tout à quatre.

Emmenez-vous les enfants partout avec vous ?

S: Partout ! Pour moi qui suis mexicaine, c’est normal et culturel.

B: Jusqu’à dans notre lit (rires).

Quelle sont vos adresses préférées Kids Friendly à Genève ?

B: Malheureusement, il y a trop peu d’endroits Kids Friendly à Genève. Le plus “easy going” est certainement chez Luigia. Sinon, le samedi matin Qafé Guidoline pour le petit déjeuner, le Scandale car facile d’accès en poussette ou encore les Sales Gosses mais celui d’Annemasse car il y a un grand espace de jeu pour les enfants.

Et dans le monde ?

S: Au Mexique TOUT est Kids Friendly. Ils adorent les enfants et tout est pensé/adapté pour eux.

Quel a été votre premier voyage à 2 puis à 3 puis à 4 ?

S: Miami à deux, Lisbonne à trois et Barcelone à quatre.

Que glissez-vous toujours dans vos affaires pour les occuper ? 

B: Des livres, des jouets et un remède miracle pour les faire somnoler (rires).

Quel est votre prochain voyage ?

S: Normalement, une semaine en Tunisie rien que tous les deux au mois de mai si, d’ici-là, j’arrive à sevrer Damian.

B: C’est pas gagné… (sourire).

Quels sont vos prochains projets professionnels respectifs ?

B: Plus que des projets personnels, un projet commun. Nous aimerions, Sarah et moi, créer et lancer une ligne d’objets déco faits artisanalement au Mexique.

Qu’avez-vous prévu de faire pour la St-Valentin ?

S: On nous a offert 2 places pour aller voir un spectacle. Un prétexte parfait pour se retrouver (enfin) à deux toute une soirée.

B: Jusqu’au lendemain matin ce serait encore mieux… (rires).

Le secret d’un amour qui dure ?

S: Continuer à s’intéresser à l’autre et le lui montrer me paraît primordial. Essayer de ne pas se laisser aller en restant dans un jeu de séduction autant que possible.

B: Garder en tête que rien n’est acquis. On croit toujours que l’herbe est plus verte ailleurs et pourtant elle jaunit tout autant ! Il faut savoir apprécier ce que l’on a et ne pas baisser les bras à la moindre difficulté.

Sarah, Benjamin, que peut-on vous souhaiter de meilleur aujourd’hui pour demain ?

S & B: De lonnnnnngues nuits (rires) mais surtout la santé et la chance de pouvoir continuer à découvrir le monde en famille.

Précédent
Suivant